Clicky

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

paris co vide

par le Parti de la démondialisation

Le 13 février 2021

L’épidémie de covid 19 qui frappe toute la planète depuis un an met en évidence les effets délétères du système néolibéral mis en place par les classes dominantes sur la vie des peuples. Les politiques mises en œuvre par les divers gouvernements aggravent la crise sanitaire et accélèrent la crise sociale et économique. Un gouvernement qui voudrait vraiment « quoi qu’il en coûte » agir pour le bien-être du pays et de ses habitants aurait agi différemment. Nous proposons des mesures d’urgence à prendre pour redresser la situation, sortir de la crise sociale et économique générée par la gestion de la crise sanitaire.
La première de ces mesures est de sortir de l’état d’urgence et de mettre en œuvre une vrai politique de santé publique. La stratégie doit être de tester, isoler et soigner. Elle aurait dû être mise en place dès le début de l’épidémie et aurait évité les mesures de confinement indifférencié et les arrêts massifs et destructeurs d’activité.

manif Gilets jaunes

Par le Parti de la démondialisation
Le 19 février 2021

Macron tweetait en novembre 2020 : « Les destins d'un habitant de Rio, Lagos, Canberra, Vienne, Paris, Dakar n'ont jamais été si liés qu'aujourd'hui. Santé, climat, inégalités, valeurs universelles : nous avons besoin d’un consensus mondial, d'une même lecture du monde, d'unir nos efforts pour bâtir ensemble. » Une belle coordination avec le Forum économique mondial (le Davos), organisé chaque année par et pour les grands manitous de la finance et des multinationales, qui se tiendra à Singapour du 17 au 20 août 2021.
« Le great Reset » : tel en est le thème majeur. Ni plus ni moins que la volonté de passer à une nouvelle version du capitalisme, une « quatrième révolution industrielle », celle de l'automatisation des machines par l'intelligence artificielle et la généralisation des "énergies vertes". C'est elle qui, en grande partie, mènerait à « un monde plus vert, plus juste et plus prospère », selon le Forum économique mondial.

andres arauz

Par le Parti de la démondialisation
Le 16 février 2021

2 vidéos (liens plus bas)

Malgré les chausses-trappes du régime de Lenin Moreno pour empêcher les partisans de Rafael Correa de disposer d'un parti politique, et donc d'un instrument électoral pour offrir aux Équatoriens une option politique alternative, Andres ARAUZ, candidat de la Révolution citoyenne, arrive largement en tête au premier tour de l‘élection présidentielle du 7 février 2021.

analyse covid 3

Par le Parti de la démondialisation
Le 12 février 2021

"Instrumentaliser la dette publique sans risquer une crise financière ?" Tel est le titre de la 3e et dernière vidéo de la série de Gilles Amiel de Ménard, ancien responsable des études et de la recherche du Pardem et créateur du site « Le petit nationiste ».

Si on estime que les confinements ne sont pas indispensables pour faire face au virus, et qu'ils sont voulus en tant que tels, il faut disposer d'une hypothèse permettant de comprendre comment les classes dominantes favorables à une telle stratégie ne craignent pas l'effet domino possiblement dévastateur d'une crise économique mondiale. En particulier la possibilité d'une vaste crise monétaire, bancaire, et surtout financière, qui découlerait de cette crise de l'économie réelle. C'est donc là-dessus qu'il faut se pencher pour comprendre la stratégie du type "Big Reset" du club de Davos, voyant la crise de la Covid comme une opportunité historique pour renouveler le capitalisme néolibéral…

Pour regarder la vidéo n°3 :

gam2

Par le Parti de la démondialisation

Le 5 février 2021

Voici la 2e vidéo de Gilles Amiel de Ménard, ancien responsable des études et de la recherche du Pardem et créateur du site « Le petit nationiste ».

Elle s’intitule « Les gagnants du confinement ». Car, en effet, tandis que la majorité de la population a souffert et souffre encore et souffrira demain des mesures prises par le gouvernement et des conséquences économiques et sociales, certains ont largement bénéficié de l’aubaine : les GAFA (1) en premier lieu (la valeur de l’action d’Amazon a bondi…) et les grandes surfaces notamment.

Sur le fond, il est légitime de se demander si le confinement et la distanciation sociale ne sont pas devenus des objectifs en soi, et non pas une solution désespérée de gouvernements incapables de faire mieux que de déployer une solution médiévale face à un virus dangereux mais pas exceptionnel…
Nous diffuserons vendredi prochain la 3e et dernière vidéo : « Instrumentaliser la dette publique sans risquer une crise financière ? »

(1) GAFA est un acronyme qui désigne les quatre plus grandes entreprises américaines du domaine des technologies : Google : 109,65 milliards de dollars de chiffre d’affaires (CA) en 2017. Amazon : 178 milliards de CA en 2017. Facebook : 40,6 milliards de CA en 2017. Apple : 88,3 milliards de CA en 2017.
En savoir plus sur https://www.laculturegenerale.com/gafa-definition-simple/ | La culture générale

Vidéo N°2 :

SI vous n’avez pas encore regardé la vidéo n°1 :
https://www.pardem.org/actualite/1102-tenter-de-comprendre-l-instrumentalisation-de-la-covid-19-1-3

Rappel : le Pardem partage ces vidéos parce que nous partageons leur contenu. On retrouve d’ailleurs dans notre programme plusieurs éléments très proches des positions défendues par Gilles Amiel de Ménard.

Sous-catégories

Web Analytics