En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

Législatives. Yves Rouillé, candidat du Parti de la Démondialisation

Sur le Bessin et la Côte de Nacre, le PARDEM, Parti de la Démondialisation, aura un candidat lors des élections législatives.

20/02/2017 à 17:33 par Administrateur

Le candidat du PARDEM Yves Rouillé, 65 ans, et sa suppléante Jodie Yonnet, 25 ans. -
Le candidat du PARDEM Yves Rouillé, 65 ans, et sa suppléante Jodie Yonnet, 25 ans. -

http://www.larenaissance-lebessin.fr/wp-content/themes/larenaissance-lebessin/images/logo.png

Dans la 5e circonscription du Calvados, le « PARDEM », Parti de la Démondialisation, sera représenté par Yves Rouillé de Ver-sur-Mer, candidat, et Jodie Yonnet de Saint-Manvieu-Norrey, suppléante, lors des élections législatives des 11 et 18 juin prochains.

« Redonner la parole au citoyen »

Après une carrière d’électricien et de gazier au sein d’EDF-GDF, Yves Rouillé, 65 ans, est éleveur de chevaux trotteurs et de course. Jodie Yonnet, 25 ans, est infirmière en service de chirurgie au CHU de Caen. Revendiquant leur état de « non spécialistes de la politique », le candidat et sa suppléante entendent « redonner la parole au citoyen ».

Pour l’un et l’autre, la politique s’enracine dans la proximité avec le maintien des services publics sur l’ensemble du territoire. « Elle commence au ras des pâquerettes » selon Yves Rouillé, à la tête du combat pour empêcher la fermeture de la poste de Ver-sur-Mer ou pour lutter contre la baisse des effectifs de la caserne de pompiers de Courseulles.

Même motivation pour Jodie Yonnet, infirmière diplômée depuis 4 ans, après 3 années en restauration rapide pour financer ses études, elle relève des conditions de travail de plus en plus compliquées dans un système de santé qui se
dégrade.

Le programme du PARDEM

Il faut « réencastrer l’économie dans la démocratie », explique le candidat en exposant le programme en 10 points du PARDEM. Parmi ceux-ci, la sortie de l’Union Européenne et de l’OTAN, le démantèlement des marchés financiers et de la bourse, la nationalisation des groupes industriels, de service et médiatiques. Le PARDEM prévoit que la France « fasse défaut » de sa dette publique pour la restructurer. Après la suppression de l’euro, elle serait remboursée par un franc non convertible, qui ne pourrait dont être investi ailleurs qu’en France. « Une logique différente ».

0 Filet 2

Législatives. Les candidats du Parti de la démondialisation sur Caen 2

 
  • Thibault Vétillard et Christine Hurel-Bouillot sont les deux candidats du Pardem à Caen 2.
    Thibault Vétillard et Christine Hurel-Bouillot sont les deux candidats du Pardem à Caen 2. | Ouest-France

 

http://www.ouest-france.fr/sites/all/themes/front/images/logos/logo-of-274x120.png

Raphaël FRESNAIS.

Thibault Vétillard et Christine Hurel-Bouillot sont les deux candidats du Pardem (Parti de la démondialisation) pour les élections législatives 2017 à Caen Est.

Le duo était déjà apparu au titre de remplaçant lors des élections départementales 2015 dans le canton de Courseulles, sous les couleurs du Mouvement politique d’émancipation. Autre point commun : le duo travaille, comme plusieurs autres militants du Pardem dans le Calvados, chez Enedis (ex ERDF).

Thibault Vétillard (30 ans) est le candidat du Pardem pour les prochaines législatives dans la 2e circonscription du Calvados (Caen Est). Conseiller clientèle chez Enedis, il a connu le chômage et travaillé pour un office HLM avant de décrocher un CDI à ERDF.  « Je m’engage car je ne supporte plus la situation politique où le profit est devenu le seul moteur de notre société. Je veux une vraie rupture, un coup de balai ! L’humain, et non l’argent, doit être au centre de tout. »

Sa suppléante est une vieille militante. De 1992 à 2008, Christine Hurel-Bouillot a représenté la CGT au conseil des prud’hommes de Caen et présida la section industrie. À 57 ans aujourd’hui, elle « ne renonce pas à voir changer le monde ».

Clairement anticapitaliste, le Pardem est un jeune parti mené par le souverainiste d’inspiration marxiste Jacques Nikonoff, qui se réclame ni de droite, ni de gauche. Il dénombre une trentaine d’adhérents dans le Calvados. Ses candidats pour les six circonscriptions du Calvados ont été dévoilés dès le 10 novembre. Leurs chevaux de bataille : quitter l’Union européenne, l’Euro, l’Otan et fermer la Bourse.

Pour rappel, la 2e circonscription est tenue par la députée PS Laurence Dumont. Candidate à sa succession, la vice-présidente de l’Assemblée nationale a sur sa route la conseillère d’Ifs Aminthe Renouf (LR), le maire de Giberville Gérard Leneveu (PCF / Front de gauche), le conseiller de Mondeville Jérôme Hommais (MoDem) et le « mélanchoniste » Etienne Brasselet (La France insoumise).

0 Filet 2

Législatives. Yves Rouillé candidat de la démondialisation

  • Jodie Yonnet, suppléante et Yves Rouille, candidat du Pardem dans la 5e circonscription. 
    Jodie Yonnet, suppléante et Yves Rouillé, candidat du Pardem dans la 5e circonscription.  | Ouest-France

Eric MARIE.

http://www.ouest-france.fr/sites/all/themes/front/images/logos/logo-of-274x120.png

Yves Rouillé est le candidat du Parti de la démondialisation dans la 5e circonscription. Jodie Yonnet est sa suppléante.

Yves Rouillé, 65 ans, sera le candidat du Pardem (Parti de la démondialisation), sur le Bessin et la Côte de Nacre. Éleveur de chevaux à Ver-sur-Mer, celui qui a « réalisé une grande partie de sa vie comme électricien et gazier » s’est notamment fait connaître pour son action en faveur du maintien du bureau de Poste de sa commune et pour avoir apporté son soutien aux pompiers dont les centres de secours étaient menacés de fermeture.

Jodie Yonnet, une habitante de Saint-Manvieu-Norrey de 25 ans, est sa suppléante. Elle est infirmière au CHRU de Caen.

Le candidat du Pardem ne cache pas l’inspiration de son parti pour le programme du Conseil national de la Résistance, après-guerre. Pour lui, la démondialisation passe par « la coopération entre les nations », et la fin de l’euro. Il prône également « la nationalisation des banques et des assurances »

0 Filet 2

Boutique du Pardem

Bandeau Boutique

Web Analytics