Clicky

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

Législatives. Yves Rouillé, candidat du Parti de la Démondialisation

Sur le Bessin et la Côte de Nacre, le PARDEM, Parti de la Démondialisation, aura un candidat lors des élections législatives.

20/02/2017 à 17:33 par Administrateur

Le candidat du PARDEM Yves Rouillé, 65 ans, et sa suppléante Jodie Yonnet, 25 ans. -
Le candidat du PARDEM Yves Rouillé, 65 ans, et sa suppléante Jodie Yonnet, 25 ans. -

http://www.larenaissance-lebessin.fr/wp-content/themes/larenaissance-lebessin/images/logo.png

Dans la 5e circonscription du Calvados, le « PARDEM », Parti de la Démondialisation, sera représenté par Yves Rouillé de Ver-sur-Mer, candidat, et Jodie Yonnet de Saint-Manvieu-Norrey, suppléante, lors des élections législatives des 11 et 18 juin prochains.

« Redonner la parole au citoyen »

Après une carrière d’électricien et de gazier au sein d’EDF-GDF, Yves Rouillé, 65 ans, est éleveur de chevaux trotteurs et de course. Jodie Yonnet, 25 ans, est infirmière en service de chirurgie au CHU de Caen. Revendiquant leur état de « non spécialistes de la politique », le candidat et sa suppléante entendent « redonner la parole au citoyen ».

Pour l’un et l’autre, la politique s’enracine dans la proximité avec le maintien des services publics sur l’ensemble du territoire. « Elle commence au ras des pâquerettes » selon Yves Rouillé, à la tête du combat pour empêcher la fermeture de la poste de Ver-sur-Mer ou pour lutter contre la baisse des effectifs de la caserne de pompiers de Courseulles.

Même motivation pour Jodie Yonnet, infirmière diplômée depuis 4 ans, après 3 années en restauration rapide pour financer ses études, elle relève des conditions de travail de plus en plus compliquées dans un système de santé qui se
dégrade.

Le programme du PARDEM

Il faut « réencastrer l’économie dans la démocratie », explique le candidat en exposant le programme en 10 points du PARDEM. Parmi ceux-ci, la sortie de l’Union Européenne et de l’OTAN, le démantèlement des marchés financiers et de la bourse, la nationalisation des groupes industriels, de service et médiatiques. Le PARDEM prévoit que la France « fasse défaut » de sa dette publique pour la restructurer. Après la suppression de l’euro, elle serait remboursée par un franc non convertible, qui ne pourrait dont être investi ailleurs qu’en France. « Une logique différente ».

0 Filet 2

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire sur cet article.
Web Analytics