En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Imprimer
Catégorie parente: Actualité
Catégorie : Point de vue du Pardem

Sur la première page du site EDF on peut lire : « cap 2030 faire d'EDF l'électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. » Il semble que les dirigeants d'EDF n'aient pas la même vision que la population du mot « responsable ».

 À l'heure où des victoires significatives obtenues en France suite à des luttes locales par des dizaines d'associations d'opposants à l'exploitation des gaz de schistes, les médias relaient qu'EDF va importer du gaz de schiste américain sur le territoire Français. Le prétexte est de faire baisser les prix de gros du gaz naturel. ENGIE a passé le même type de contrat avec les USA.

Ces éléments mettent en évidence l'absurdité de cette société de mondialisation néolibérale où toutes les règles sont bafouées et où toutes les décisions sont prises de façon unilatérale par les dirigeants des multinationales au mépris de tous les peuples. Le gouvernement crie au scandale alors qu'il est encore majoritaire à 85% dans le capital d'EDF. La ministre de l'Environnement, l’inénarrable Madame Royal, agite le drapeau de la contestation sans grand enthousiasme. Elle sait parfaitement que si elle prend la décision de faire voter une loi pour interdire les importations de gaz de schistes en France, elle aura à affronter l'Union européenne qui veille à ne pas entraver les règles de la fameuse « concurrence libre et non faussée ».

Pour le PARDEM, cette situation illustre ce que la « mondialisation » et tout ce qui l'accompagne nous réserve comme avenir.

Démondialiser est possible et urgent ! Il faut sortir de ce système mortifère, de cette Union européenne, de l'OMC, de l'euro, du FMI et de la Banque mondiale afin de redonner le pouvoir au peuple.

Dans le cas du gaz de schiste, il faut décréter un embargo immédiat sur tout le territoire national !

0 Filet 2

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire sur cet article.
Propulsé par Komento
Web Analytics