Clicky

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

Par Andrée Hemet, membre du Conseil national du Pardem

Le 7 février 2018

Ecole

M. Blanquer, ministre de l’Education, a déclaré mettre à l’étude un nouveau bac pour 2021. Des décisions déterminantes sont déjà arrêtées et signalées comme non négociables : quatre épreuves terminales (3 à l’écrit dont une de philosophie), deux "majeures", un oral pluridisciplinaire, et l’instauration d’un contrôle continu.
Si les syndicats enseignants reconnaissent la nécessité de réformer le bac et regrettent de n’avoir pas été consultés, aucun d’entre eux n’indique l’objectif politique de ces annonces.

Le modèle anglo-saxon des "compétences"

Depuis trente ans, malgré l’alternance des gouvernements, les politiques du ministère de l’Education nationale la soumettent à la même idéologie libérale qui discrédite et supprime les programmes nationaux et le modèle républicain d’instruction pour y substituer un système calqué sur le modèle anglo-saxon basé sur les "compétences" : le système curriculaire (1).

 

 Par Joël Perichaud, secrétaire national du Parti de la démondialisation chargé des relations internationales

Le 12 février 2018

Les néolibéraux et leurs chiens de garde (presse mainstream, ONG « droits de l’Hommistes », etc.) ont la « défense des libertés » sélective.

Tous les pays qui ne se plient pas à leurs oukases sont dirigés par des dictateurs à éliminer : Poutine (Russie), Maduro (Vénézuela), Rohani (Iran), etc.

Tous les autres sont des démocrates ou des pays « en voie de démocratisation »... Admirez l’euphémisme...

Telle est l’Indonésie (capitale Djakarta) avec ses 13 486 îles et ses 250 millions d’habitants... Ils disent « république démocratique »...

Si les paysages d’Indonésie font rêver : Sumatra, Java, Bali, les Moluques, la Papouasie... son régime politique devrait faire hurler nos « démocrates » autoproclamés.

Par Annik Bolard, membre du Conseil national du Pardem

Le 2 février 2018

FACADEHYPER 

A la première lecture, l’effet d’annonce semble fonctionner : certain des objectifs affichés par le grand distributeur dans son plan « Carrefour 2022 » paraissent positifs :
- réduction de la taille des magasins qui défigurent la sortie de nos villes ;
- ouverture en France de 210 magasins de proximité sur 5 ans ;
- développement du commerce en ligne de produits frais, « pour alléger la tâche de la ménagère » ;
- développement des produits frais traditionnels et du Bio.
- annonce d’environ 13 Milliards d’investissements

UE Venezuela

Par Joël Perichaud, secrétaire national du Parti de la démondialisation chargé des relations internationales

le 31 janvier 2018

Suivant à la lettre les injonctions étasuniennes, l'UE avait déjà imposé au Venezuela, en novembre dernier, un embargo sur les livraisons d'armes et sur les matériaux et moyens techniques « pouvant servir à la répression interne ».
Permettre aux émeutiers (guarimberos) de « s’exprimer » pleinement face à un gouvernement affaibli et entravé dans son action est l’idéal néolibéral.

Mais ce n’est pas suffisant. Il y a quelques temps nous écrivions que L'UE préparait de nouvelles sanctions contre le Venezuela (http://www.pardem.org/actualite/en-bref/756-l-ue-prepare-des-sanctions-contre-le-venezuela-2)

C’est fait.

Par le Parti de la démondialisation

Le 25 janvier 2018.

Lors de l’Université d’automne du Pardem, qui s’est déroulée cette année à Saint-Malo, Jacques Nikonoff a prononcé un important discours à l’occasion de la séance inaugurale. Il a porté sur la situation économique, sociale et politique internationale, européenne et française.

Web Analytics