En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Imprimer
Catégorie parente: Actualité
Catégorie : En bref

Par le Parti de la démondialisation

Le 30 juin 2017

Le Président de la République a invité le président des États-Unis aux cérémonies du 14-Juillet au motif de « célébrer l'engagement – [tardif] - des troupes américaines pour libérer la France » au moment de la Première Guerre mondiale.

 

image010

 

 

La présence de Monsieur Trump au moment du 14-Juillet est inacceptable.

D’abord, la date du 14 juillet n’a rien à voir avec l’engagement états-uniens dans la Première Guerre mondiale. En effet, la participation des États-Unis a commencé le 6 avril 1917 quand le Congrès a voté la déclaration de guerre à l'Allemagne. C’est donc le 6 avril qu’une commémoration aurait été justifiée. Ou le 4 juillet pour fêter ce 100e anniversaire, car à cette date, en 1917, de grandes cérémonies avaient été organisées à Paris à l’occasion de la fête nationale américaine pour célébrer l’entrée en guerre des États-Unis et l’arrivée en France des soldats américains.

 

Le Pardem considère qu’il faut fêter ce 100e anniversaire, mais il ne faut pas le mélanger avec la Fête nationale française.

Car la présence de Donald Trump le 14-Juillet en France est un acte politique de vassalisation et d’alignement de notre pays sur les États-Unis. Alors que le monde connaît un contexte de tensions internationales, la France, au lieu de jeter de l’huile sur le feu, devrait au contraire jouer un rôle équilibré et non aligné entre les grandes puissances que sont les États-Unis, la Russie, la Chine. En invitant le président américain on cautionne son action avec l'Otan qui ne cesse de faire monter la tension. C’est aussi cautionner le retrait états-uniens de l'accord de Paris sur le climat.

Si la diplomatie française avait été indépendante, Emmanuel Macron aurait dû inviter au 14-Juillet le président américain et le président russe pour passer en revue les grands dossiers internationaux sensibles.

 

Le Pardem appelle à organiser des manifestations le 14-Juillet.

Pour dire Trump go home, pour la paix, pour l’invitation de Poutine aux côtés de Trump. Un tel évènement réhausserait la portée universaliste de la Révolution française.

0 Filet 2

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire sur cet article.
Propulsé par Komento
Web Analytics