En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Imprimer
Catégorie parente: Actualité
Catégorie : En bref

Il faut tout faire pour instiller dans les esprits des peuples d’Europe que Moscou est une menace.

Les décisions prises lors du sommet de l’OTAN à Varsovie, en juillet 2016, se mettent en place malgré les protestations des peuples. Début janvier, 4.000 soldats qui seront distribués entre la Pologne, la Bulgarie, la Roumanie et les pays baltes sont arrivés sur le port allemand de Bremerhaven.

Ce déploiement à grande échelle, nouvelle étape de la présence américaine continue en Europe  est le plus important depuis l’époque de la guerre froide.

Au total c’est 87 chars M1A1 Abrams, 20 systèmes d’artillerie et 136 véhicules Paladin de combat Bradley qui seront stationnés en  Europe orientale.

 

La dixième Brigade de Combat Aérien, avec  50 hélicoptères Black Hawk, 10 hélicoptères CH-47 Chinook et 1.800 soldats, ainsi qu’un bataillon composé de 400 avions et  24 hélicoptères Apache avec ses aviateurs, doit aussi y être déployée.

Déjà un millier de soldats de l’armée américaine, ainsi que les premières brigades de chars, sont arrivés  en Pologne le 10 janvier. La Pologne, selon le ministre polonais de la Défense Antoni Macierewicz, accueillera près de 7000 soldats de l’OTAN.

Comme on dit à l’OTAN : « Si vis bellum, para bellum ».  

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire sur cet article.
Propulsé par Komento
Web Analytics