Clicky

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

droit de lhomme

Nous débutons une nouvelle série sur le thème de « Nation, Souveraineté ». Elle prend sa place logiquement à la suite de la série « Démondialisons » en 11 épisodes que vous pouvez retrouver ici : https://www.pardem.org/actualite/la-serie-demondialisons

Alors que le président de la République française ne cesse d’invoquer une nécessaire souveraineté européenne, il est utile de revenir sur la notion même de souveraineté et de nation car les deux termes sont à comprendre de manière articulée. La mondialisation néolibérale que nous qualifions d’ennemie publique n°1 s’applique, elle, à mettre en pièce le caractère politique du peuple en le privant du pouvoir de décider des lois et de sa propre constitution. Pas étonnant alors qu’une grande partie des Français déserte les urnes et remette en cause le régime de la Ve République, que des appels à lancer des processus constituants se multiplient. Oui il faut clarifier les termes pour mieux trouver les issues de sortie permettant de rompre avec un système qui vise à nous condamner au silence et à la paralysie.

Comprendre les origines et l'intérêt de la souveraineté

Le premier épisode est consacré à comprendre les origines et l’intérêt de la souveraineté qui a fait irruption en 1789. Suivront des épisodes sur Internationalisme et souveraineté, Souveraineté nationale, Souveraineté populaire, Souveraineté alimentaire, Souveraineté des peuples au sein du débat politique, Souveraineté et Etat.
Vous l’avez déjà compris : il ne s’agit pas d’une question théorique, juridique ou intellectuelle mais une plongée au coeur même de la question démocratique et sociale.

La notion de « souveraineté » vient de 1789, lorsque la « Révolution bourgeoise à soutien populaire » s’est faite pour conquérir la souveraineté nationale et la souveraineté populaire. Or, ces deux principes politiques fondamentaux sont aujourd’hui combattus avec la plus extrême vigueur par la propagande néolibérale. C’est ainsi que prôner la souveraineté – populaire, nationale ou alimentaire - expose immédiatement à l’accusation de « souverainisme », notion au demeurant mal définie, mais dont on sent qu’elle n’est pas un compliment. De la même manière, invoquer le peuple serait une preuve de « populisme », alors qu’évoquer la nation serait un témoignage de « nationalisme »...

Lire la suite : https://www.pardem.org/analyses/la-souverainete-nationale/264-comprendre-les-origines-et-l-interet-de-la-souverainete

 

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire sur cet article.
Web Analytics