En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

 Retour à la direction du Parti 

Gilles GEIRNAERT

 

Gilles Geirnaert est né à Paris en 1943 pendant la Seconde Guerre mondiale, d'une mère, sténodactylo, issue d'un milieu petit bourgeois catholique et maurassien (son grand-père est un des secrétaires de Maurras) et d'un père communiste et résistant, opérateur de cinéma, habitant Saint-Mandé, dans l'est parisien, dans ce qui n'est pas encore nommé HLM.

Ses premiers souvenirs sont la distribution de boîtes de sardines à l'école communale, c'est le ravitaillement, le lapin qu'on élève sur le balcon, le boîtage de tracts contre la venue de Ridgway à Paris (général américain), le rassemblement au Veld'hiv pour la prise de Pékin par Mao, la tournée de l'Huma Dimanche (CDH d'honneur en 1953), la fierté de ses parents, quand sa mère est d'une manière inattendue, élue conseillère municipale de Saint-Mandé, fief de la droite. C'est aussi la mort de son père, tuberculeux, en 1950.

Le remariage de sa mère avec un permanent de l'Huma, ancien résistant de Roanne, entraîne un déménagement dans le 18e (rue Pajol), la naissance de ses 4 demi frères et sœurs, puis Arcueil (94), les HLM des Irlandais.

Gilles Geirnaert adhère aux Jeunesses communistes en 1958, participe à la manifestation Place de la République contre De Gaulle, où il voit des policiers tirer à la mitraillette sur les manifestants. Il participe à la lutte contre la Guerre d'Algérie. Arrêté par la Prévôté en distribuant des tracts à la sortie du fort de Malakoff, au PCF en 1960, de toutes les manifestations, sauf celle de la tuerie de Charonne, mais il était de service d'ordre pour l'enterrement au Père Lachaise, secrétaire de cellule, école des cadres en 1962, puis retrait du PCF en 1968, suite à l'intervention des chars russes en Tchécoslovaquie.

Scolarité normale, CEP, puis orientation vers le technique à l'ENREA de Clichy, bac Mathématiques et Technique, concours des Arts et Métiers reçu dans les quatre écoles présentées, choix de l'École nationale supérieure de céramique industrielle (ENSCI) à Sèvres (à ce moment-là). Il sort en 1967, s’inscrit à la Sorbonne pour un certificat de Cristallographie et Physique du solide (1968), s’inscrit en thèse à Orléans (pour les curieux « Contribution à l'étude de la démixtion spinodale des parties superficielles des verres boro-silicatés pressés »). Il la passe en juillet 1970, peu avant sa réforme du service militaire.

Trois mois plus tard il entre au centre de recherche EDF (Clamart), ingénieur à GAAA (Groupe Atomique de l'Alsacienne et Alsthom) pour la mise au point de canalisations céramiques résistant à l'aluminium liquide pour pompes (1970-73). En parallèle, en cours du soir : IAE, Recherche opérationnelle, Recherche et Développement.

Ingénieur technico-commercial, puis en charge de la recherche et développement à Argiles et Minéraux AGS à Clérac (17270), publications, brevets, congrès… administrateur du Groupe Français des Argiles (AIPEA). Licencié d'AGS en 1985, membre fondateur du GFC (groupe français de la céramique), reprise d'une société de représentation pour les industries céramiques (UD CERAM), déménagement à Limoges.

Adhésion à la Libre Pensée en 1997 pour protester contre le financement des JMJ et la venue en France du Pape Jean Paul II.

Adhésion en 2001 au MDC, quitté en 2006 lors de sa réconciliation avec le PS.

Membre fondateur d'Attac 87 en 1998, trésorier, puis chargé de la formation. Après le rude combat contre le TCE et le succès du non de 2005, il quitte Attac en 2007 pour créer le M'PEP 87. Participant au Conseil national depuis l'origine, il organise de nombreuses réunions, conférences, participe à la plupart des manifestations organisées par le mouvement social et a même été coopté sur une liste Limoges Terre de Gauche au 1er tour des élections municipales en 2012. Il adhère au Pardem lors du congrès de février 2016.

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire sur cet article.
Web Analytics