En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

Emploi

par le Parti de la démondialisation (Pardem)

Imaginons une île déserte et fertile sur laquelle échouent 20 naufragés de tous âges. Naturellement, ceux qui en ont les capacités physiques et intellectuelles (c’est-à-dire, tous sauf les malades et les enfants) vont se mettre au travail pour répondre au besoin de l’ensemble de la communauté. Certains iront moins vite que d’autres mais pour autant, on trouvera normal et souhaitable qu’ils contribuent comme les autres, à hauteur de leurs capacités. Ils le feront parce qu’ils constituent une communauté unie dans l’objectif de vivre sur un territoire limité et avec des ressources limitées. Si la force de travail augmente ou si des machines sont imaginées pour le rendre plus productifs, le raisonnement ne sera pas remis en question. On cherchera à occuper toutes les forces disponibles et on ne manquera pas d’idées pour les occuper utilement et au service du mieux-être général. Les productions seront réparties en fonction du travail fourni, ou selon les besoins ou le mérite de chacun, suivant les règles fixées par la communauté.

Si j'étais président

Interrogé en 2013 sur France Info sur les premières mesures qu'un président de la république doit prendre, Jacques NIKONOFF répondait : « supprimer le chômage et la précarité ». Cette interview n'a rien perdu de son actualité à l'heure où on détricote le droit du travail en faisant croire aux Français qu'on résoudra ainsi le problème du chômage, en tête de leurs préoccupations 

 

0 Filet 2

 

Boutique du Pardem

Bandeau Boutique

Web Analytics