En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Imprimer
Catégorie parente: Qui sommes-nous ?
Catégorie : Universités d'automne

 

L’UA DU PARDEM DÉBARQUE EN NORMANDIE

Du 10 au 13 novembre à Asnelles-sur-Mer (Calvados)

0 Filet 2

LA MONDIALISATION NEOLIBERALE
EST L'ENNEMIE PUBLIQUE N°1 DES PEUPLES, ALORS DEMONDIALISONS !

DERNIERS JOURS POUR S'INSCRIRE - REMPLIR LE BULLETIN CI-DESSOUS - 3 JOURS DE DEBAT POUR DEMONDIALISER - OUVERT A TOUTES ET TOUS -

GRAND INVITE : Antony Coughlan, irlandais, directeur de The National Platform EU Research and Information Centre, professeur associé émérite au Trinity College Dublin. Le Brexit, processus, conséquences. Qui après la Grande-Bretagne sortira de l'Union européenne ?

0 Filet 2

160704 UA2016 bulletin 2

Le programme de l’université d’automne 2016 du Parti de la démondialisation (Pardem), qui se tient dans le Calvados, prend pour cible la mondialisation néolibérale. Son programme donne la priorité à l’analyse de la situation politique, économique et sociale et aux réponses que les « démondialisateurs » peuvent et doivent porter pour sortir du système qui broie les peuples, piétine la souveraineté et la démocratie.

Démondialiser, comment et pour quoi faire ? Car il ne suffit pas de vouloir sortir de l’Union européenne. Il est indispensable de dire pour quoi faire, quelle société nous voulons bâtir, quel type d’économie et de politique nous voulons construire. Tel est le cœur du programme de l’Université d’automne du Pardem.

Les mobilisations sociales contre le projet de loi El Khomri, qui ne faiblissent pas malgré tous les coups portés par le gouvernement Hollande-Valls, ont commencé à mettre en lumière des faits attestés : toutes les contre-réformes subies par les salariés, les retraités, les chômeurs, prennent leur origine au sein de l’Union européenne. Ces luttes sociales ont besoin de débouchés politiques en 2017.

Les élections de 2017 sont dans toutes les têtes. Tandis que les duettistes de l’alternance et leur allié « de fait », le Front national, se préparent pathétiquement, les vrais enjeux, pour tous ceux qui ne veulent plus subir, seront portés par le Pardem.

Alors, l’université d’automne du Pardem est non seulement l’occasion de mieux comprendre, de s’armer d’arguments, mais aussi de s’engager – pour celles et ceux qui le veulent – dans une campagne qui redonne des couleurs à la politique parce qu’elle apporte des réponses aux attentes de la majorité du peuple.

Le Brexit a sonné comme un coup de tonnerre dans le petit monde des européistes. Que le peuple britannique ait voté « Leave », contre vents et marées – c’est-à-dire contre les classes dirigeantes, les multinationales, la finance, l’Union européenne, des chefs d’Etat, des personnalités populaires, des « experts », les grands médias – crée une situation inédite. Dans tous les pays de l’UE, le nombre de citoyens qui veulent en sortir ne cesse de croître. La crainte de la contagion hante les couloirs de Bruxelles. Mais non, messieurs, « l’Europe » n’est pas en panne, comme le proclament les « experts » de tout poil, elle est menacée par la vindicte des peuples quand subsiste un espace propice à leur souveraineté. Non, la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne n’est pas le choix « d’illettrés ou d’ignorants ». Le Brexit est le fruit d’un affrontement de classes entre ceux qui profitent de la mondialisation, dont l’Union européenne est un pilier essentiel, et ceux qui en subissent les politiques néolibérales : le chômage, la précarité, les régressions sociales, la paupérisation des services publics, leur privatisation, la désindustrialisation, les bas salaires, la mise en concurrence entre les travailleurs et entre les « territoires ».

Le règne des oligarques a du plomb dans l’aile. Mais il n’est pas tombé pour autant. Et le combat sera rude car les pièges, les ruses, les trahisons, les menaces seront féroces.

Toutefois, une nouvelle ère s’est ouverte, notamment avec le Brexit.

Le Pardem s’en réjouit puisqu’il porte pour 2017 un programme de démondialisation incluant la sortie unilatérale de la France de l’Union européenne et de toutes les institutions supranationales néolibérales.

N’hésitez pas ! Venez dans le Calvados !

L’Université d’automne est ouverte à tous. A ceux et celles qui ne se résignent pas à être vassalisés. A ceux et celles qui n’ont pas renoncé à la résistance et à la victoire possible d’un peuple souverain. A ceux et celles qui ne fuient pas le débat et qui refusent d’adhérer à l’idéologie néolibérale et postnationale.

L’hébergement ainsi que les repas sur place sont organisés. Inscrivez-vous dès maintenant.UA2016 bulletin

 

EVÉNEMENTS

JEUDI 10 NOVEMBRE

Hérouville-Saint-Clair (près de Caen)

Présentation de la campagne pour les élections de 2017, en présence du candidat à la présidentielle et des candidats aux législatives en Normandie.

18h00  – 19h30 : conférence de presse à Hérouville-saint-Clair

Dîner puis départ pour Asnelles-sur-Mer.

 

VENDREDI 11 NOVEMBRE

9h30 – 12h30

14h – 15h30

16h – 17h30

18h – 20h : Le Brexit, processus, conséquences. Qui après la Grande-Bretagne sortira de l'Union européenne ? Intervenant : Antony Coughlan, Irlandais, directeur de The National Platform EU Research and Information Centre, professeur associé émérite au Trinity College Dublin. Avec Jacques Nikonoff, Joël Perichaud, Virginia Lombard

 

SAMEDI 12 NOVEMBRE

9h – 10h30

11h 13h L'agriculture aux prises avec la mondialisation néolibérale : Intervenants des agriculteurs locaux : Jacques Lemaiître, André Vanthournout et Jean-Paul Daussy - Animation : Yves Rouillé.

14h – 15h30

16h – 17h30

18 h 19h30 Soirée musicale avec SHAGRATT, groupe de rock local

19h30 : Apéro - repas

 

DIMANCHE 13 NOVEMBRE

9h 10h30 Mobilisations locales

11h 12h45

14h15 – 17h30

 

LUNDI MATIN : Réservé aux adhérents du Pardem

0 Filet 2

 

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire sur cet article.
Propulsé par Komento
Web Analytics