En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

 

Qui sont les dirigeants du Parti de la démondialisation ? 

 

Dirigeants élus lors du congrès fondateur du Pardem les 20 et 21 février 2016.

Les 28 membres du Conseil national élus lors du Congrès fondateur du Parti de la démondialisation (le Pardem), le 20 février 2016 à Paris, sont les cadres dirigeants du Parti.  Tous ont une origine populaire, leurs parents et grands-parents sont très majoritairement des ouvriers, employés, petits paysans. Beaucoup de leurs parents échappent à leur condition par l’immigration, la formation, la promotion, le concours, témoignant d’une grande vitalité personnelle. Nombreux sont les pères et grands-pères à participer à la Résistance en 1939-1945, avec des engagements communiste ou gaulliste.

 

Les membres du Conseil national du Parti de la démondialisation vivent avec l’héritage de cette tradition et leur parcours de vie est d’une extraordinaire richesse. Par leur diversité mais aussi par la convergence de leurs trajectoires personnelles et leurs points communs, ils forment un collectif unique pour un parti politique. Ils sont représentatifs du peuple, tant par leurs origines sociales et géographiques, que par leurs parcours professionnels d'une extrême diversité. Ils balayent tout le spectre des professions et catégories socio-professionnelles, de l’ancien gendarme au professeur des écoles, de l’officier de police judiciaire au chauffeur routier, de l’énarque au cheminot, du mutualiste au coopérateur, de l’ouvrier au chef d’entreprise, du professeur d’université au travailleur indépendant, du chercheur à l’assistante de direction.

Des parcours professionnels compliqués sont fréquents, à la fois par l’exercice de très nombreux métiers, en France ou à l'étranger, et pour avoir connu des périodes de précarité, de petits boulots et de chômage, plus ou moins longues (jusqu'à 2 ans). C'est une expérience qu'ils partagent avec un grand nombre de nos concitoyens. Ils ont connu l'humiliation et l'angoisse du lendemain que génère cette situation. La plupart ont pu rebondir d'une manière ou d'une autre et par ailleurs quelques-uns qui avaient quitté le système scolaire tôt et sans diplôme ont gravi les échelons de l’échelle sociale.

Une grande majorité des membres du Conseil national du Pardem ont eu, ou ont encore, un engagement syndical, soit comme simple adhérent soit avec des responsabilités parfois très importantes. On les retrouve au sein de la CFDT à un certain moment de leur parcours (6 dont 2 avec responsabilités), tous quitteront ce « syndicat » pour désaccord sur l’orientation. On retrouve aussi des membres du Conseil national du Pardem au Front syndical de classe, à FO, à la FSU, à Solidaires. Mais c’est l’appartenance à la CGT qui est majoritaire (14 dont 10 avec responsabilités).

Plus de la moitié des membres du Conseil national ont été engagés ou le sont encore dans la vie associative, avec ou sans responsabilités particulières. Ils agissent ou ont agi dans des associations à vocation sociale, culturelle ou écologique. On peut citer l'UFAL (Union des familles laïques), Attac, des radios locales ou radios libres, des comités de quartier, des associations de parents d’élèves, des mouvements féministes, des associations de solidarité avec la Palestine.

Un peu plus de la moitié d'entre eux, avant de s'engager au Pardem, ont fait des passages plus ou moins longs dans d'autres partis, avec ou sans responsabilités, par exemples différents groupes d’extrême gauche, le PS, le PG, le PCF, le MRC, DLF, UPR… Souvent, la culture familiale a joué un rôle moteur dans ces engagements mais chacun s’est engagé pour trouver des réponses à ses questionnements.

Tous ont rompu avec la gauche pour placer au centre du débat politique le véritable clivage entre les puissants et le peuple, entre les classes dominantes et les classes dominées.

Vous trouverez ci-dessous l'ensemble des biographies et parcours de vie de chacun d'entre eux. Il vous suffit de cliquer sur les noms. 

 

  • Président :  NIKONOFF Jacques, Paris.
  • Vice-présidente : DESSENNE Michèle, Seine-Saint-Denis.
  • Secrétaire général : QUINET Michel, Finistère.

 

Le Bureau politique est composé de huit membres du CN 

Le Secrétariat national est composé de six membres du CN  

 

Membres du Conseil national (titulaires) et leurs fonctions :

Cliquez sur les noms pour découvrir les biographies des membres du Conseil national

 

  • AMIEL DE MENARD Gilles, Ardèche, membre du bureau politique, secrétaire national chargé des études et de la recherche.
  • ARNOULD Anne-Marie, Meurthe-et-Moselle, coordonnatrice Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne.
  • CHIERAGATTI Rémy, Haute-Garonne, membre du bureau politique, coordonnateur Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon.
  • CHRÉTIEN Bernard, Charente-Maritime.
  • CLOPEAU Isabelle, Val-de-Marne, coordonnatrice Île-de-France.
  • DE LACROIX Vincent, Paris.
  • DESSENNE Michèle, Seine-Saint-Denis, vice-présidente, coordonnatrice du Bureau politique, membre du secrétariat national, chargée de la communication et des relations extérieures.
  • DUTRO Marie, Nord, administratrice du forum interne du CN.
  • FANIEL Alain, Côte-d'Or, coordonnateur Bourgogne-Franche Comté.
  • FERNANDEZ Michel, Alpes-Maritimes, trésorier, membre du secrétariat national, coordonnateur PACA et Corse.
  • FLAHAUT Jean-Luc, Pas-de-Calais, coordonnateur Nord-Pas-de-Calais-Picardie.
  • GEIRNAERT Gilles, Haute-Vienne, responsable du groupe courrier.
  • HEMET Andrée, Seine-et-Marne.
  • LE STRAT Didier, La Réunion, responsable du développement du parti à l’outre-mer.
  • LOMBARD Virginia, Alpes-Maritimes.
  • MARTIN Benoît, Val-de-Marne.
  • NIKONOFF Jacques, Paris, président, membre du bureau politique, coordonnateur des régions.
  • PERICHAUD Joël, Val-d'Oise, membre du secrétariat national et du bureau politique, secrétaire national chargé des questions internationales et de la formation des militants.
  • PIJOAN Valérie, Hauts-de-Seine, membre du bureau politique et du secrétariat national, secrétaire nationale chargée des outils de communication.
  • QUINET Michel, Finistère, secrétaire général, coordonnateur du Secrétariat national, membre du bureau politique, coordonnateur Bretagne.
  • ROUILLE Véronique, Calvados, responsable accueil des nouveaux adhérents.
  • ROUILLE Yves, Calvados, membre du bureau politique, coordonnateur Normandie.
  • SERRES Patrick, Gironde, coordonnateur Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.
  • VANNIER François, Orne, responsable de l’équipe de cyber-militants.
  • YONNET Yvan, Calvados, coordonnateur Normandie.

 

Suppléants :

Cliquez sur les noms pour découvrir les biographies des membres suppléants  

 

  

0 Filet 2

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire sur cet article.

Boutique du Pardem

Bandeau Boutique

Web Analytics