En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

Le 17 février 2018

A vous aussi d'agir pour que le CETA (traité de libre échange entre l'Union européenne et le Canada) ne soit pas ratifié par les parlementaires français !

C'est, en effet, cette année que les députés et les sénateurs vont se prononcer pour ratifier ou pas ce traité néfaste pour l'agriculture française, la santé des citoyens en raison de normes sanitaires indigentes, l'environnement, l'emploi et la démocratie avec la création de tribunaux d'arbitrage s'imposant au dessus de la justice.

Si le non l'emporte le CETA sera caduc. Il faut donc ne pas hésiter à agir partout en France.

Vous avez sans doute déjà signé la pétition appelant les parlementaires à voter non ? Si ce n'est pas encore fait il est toujours temps :
http://www.pardem.org/actualite/779-signez-la-petition-contre-la-ratification-du-ceta

Dès maintenant nous vous invitons à faire signer cette pétition sur les marchés, aux portes des entreprises, dans votre entourage.

Vous la trouverez sous ce lien, prête à être téléchargée, imprimée et signée.
http://www.pardem.org/images/Tracts/Tract-CETA-8Janvier2018.pdf

Par le Parti de la démondialisation

Le 1er février 2018

coup de poignard 

 

Dans un communiqué commun du 29 janvier 2018, 27 organisations se prononcent « Pour une démocratisation de la politique européenne de commerce et d’investissement » (voir ci-dessous). Sous une apparence immédiate qui peut apparaître sympathique, c’est en vérité un coup de poignard dans le dos donné à tous ceux qui luttent véritablement contre le traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne (CETA). Les adhérents de ces organisations et leurs sympathisants doivent se ressaisir très vite et regarder en face la réalité de la nature de l’Union européenne, terme qui ne figure même pas dans leur communiqué, pas plus que n’est mentionné le Traité de Lisbonne qui détermine pourtant la politique commerciale de l’Union européenne.

PARTICIPEZ A LA CAMPAGNE CONTRE LE CETA
Le 12 janvier 2018

Il est vital que les parlementaires français entendent les citoyens et votent non à la ratification du CETA prévue au 2e semestre 2018. Il est possible de rendre caduc ce traité largement remis en cause. C’est le moment de se retrousser les manches et d’obtenir une victoire qui est à portée de main.

Emparez-vous de la campagne nationale : pétition, rendez-vous avec votre député et sénateur, etc.
Nous vous invitons à :
- signer et faire signer autour de vous la pétition que vous trouverez ici.
- A prendre rendez-vous avec votre (vos) député (s) et votre (vos) sénateur (s) pour leur demander s’ils voteront pour, contre ou abstention lors de la ratification du CETA. Vous trouverez ici le lien avec la lettre d’engagement à remplir à l’issue de votre rendez-vous et à nous envoyer.

Les parlementaires français devront voter pour ou contre la ratification du CETA (Traité entre le Canada et l’Union européenne) au deuxième semestre 2018.

Mobilisons-nous pour que les parlementaires votent NON au CETA, traité commercial de libre échange, entre le Canada et l’Union européenne

POUR SIGNER LA PETITION :
http://www.pardem.org/actualite/779-signez-la-petition-contre-la-ratification-du-ceta

Il suffit en effet qu’un Etat membre de l’Union européenne vote contre pour rendre caduc ce traité extrêmement néfaste pour l’agriculture et l’élevage français, pour la santé de la population, pour nos emplois, pour l’environnement en termes de production de gaz à effet de serre, pour la démocratie.

Web Analytics