En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

BandeauEnvoiPresse

28 juillet 2017

Dans un communiqué du 19 juillet 2017 (lire ci-dessous), le chef d’état-major des armées et général d’armée Pierre de Villiers déclare : « Dans les circonstances actuelles, je considère ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel je crois pour garantir la protection de la France et des Français, aujourd’hui et demain et soutenir les ambitions de notre pays ».

Cette démission intervient à l’issue d’un conflit entre Emmanuel Macron et le chef d’état-major des armées au sujet des choix budgétaires imposés par le « mal élu » de l’Élysée.

Contrairement aux affirmations mensongères de Macron, le chef d’état-major des armées n’a jamais fait part publiquement de ses critiques contre les choix budgétaires frappant pour la énième fois son ministère. C’est dans l’enceinte du huis clos de la Commission de Défense de l’Assemblée Nationale qu’il s’était exprimé – comme il en avait le devoir – pour répondre aux questions posées par les parlementaires dont le rôle est précisément de contrôler l’exécutif.

Audition du général Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées
http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-cdef/16-17/c1617028.asp

Pensées pour Christine et Xavier, victimes de l'attentat de Londres

Le 5 juin 2017

Nous avons appris aujourd'hui que notre camarade Christine Delcros et son compagnon Xavier font partie des victimes de l’attentat de Londres. Christine est gravement blessée et Xavier est porté disparu.

Nous sommes tristes et révoltés. Nous pensons à leurs familles et à leurs amis comme à tous ceux qui sont victimes de cet acte ignoble. Nous formulons tous les vœux pour que notre camarade guérisse et que son compagnon soit retrouvé sain et sauf.

Une fois encore le terrorisme islamique a frappé, blessant et tuant des innocents, crimes commis dans tous les pays au nom d'une idéologie mortifère.

Pour l’éradiquer, l'état d'urgence ne règle rien. Ce sont les causes qu'il faut traiter : reconsidérer les relations internationales, respecter la souveraineté des États et des peuples, sortir de l'ordre néolibéral et notamment de l'Otan pour mettre en œuvre des politiques sociales et économiques utiles aux peuples.

0 Filet 2

Le 6 juin 217

Pourquoi personne ne parle de la volteface du Front national sur l’euro et l’Union européenne ?

Marine Le Pen et les principaux dirigeants du Front national ont annoncé qu’ils retiraient de leur programme leur revendication emblématique de la sortie de l’euro et de l’Union européenne. D’ailleurs Marine Le Pen n’avait pas parlé de l’euro dans sa profession de foi pour l’élection présidentielle ni dans son programme en 144 propositions !
 
Une question se pose : pourquoi personne ne parle de ce séisme politique ?  Aucun commentaire, aucun débat, aucune émission de radio ou de télévision ne permet de comprendre les raisons et les conséquences de cette révolution stratégique du FN. Les journalistes, les universitaires, les responsables des partis politiques sont aux abonnés absents.

Web Analytics