En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

"Violences et manifestations 

Toute la lumière doit être faite"

Mercredi 22 juin 2016

La CGT avec la FSU, Solidaires, SAF, UNEF, FIDL, UNL et la LDH ont demandé, le 22 juin 2016, l'ouverture d'une enquête parlementaire sur les choix opérés par le ministère de l'Intérieur quant au maintien de l'ordre durant les manifestations.

Le Pardem qui avait adressé  une demande semblable le 16 juin se félicite de cette initiative syndicale. 

Extrait du communiqué du Pardem :

"Le Parti de la démondialisation demande la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire visant à identifier les ordres donnés à la police par le ministère de l’Intérieur, et donc l’Élysée, lors de la manifestation syndicale du 14 juin 2016 à Paris."

http://www.pardem.org/actualite/point-de-vue-du-pardem/402-enquete-parlementaire-sur-les-ordres-donnes-a-la-police

Le 21 juin 2016.

Le Parti de la démondialisation (Pardem) invite les citoyens à signer largement l’ « Appel pour la défense des libertés démocratiques et du droit de manifester ».

Signez l’Appel en bas de cet article

Initiateurs de l’appel des 333 pour « la levée de l’état d’urgence » qui a rassemblé plus de 10 000 signatures, nous étions à la tribune du meeting unitaire qui le 23 janvier dernier réunissait plus de 1500 personnes à Paris. 

Les atteintes aux libertés démocratiques se font chaque jour plus pressantes : Interdictions administratives individuelles de se rendre sur les lieux des manifestations sur la base de l’état d’urgence, multiplication des gardes à vue, des défèrements, et des comparutions immédiates contre les militants, menace de réquisition contre les grévistes. 

Le 26 juin 2016, un référendum se tiendra en Loire-Atlantique. Les électeurs seront appelés à répondre à la question : « Êtes-vous favorable au projet de transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique sur la commune de Notre-Dame-des-Landes ? ». Le Parti de la démondialisation (Pardem) appelle à voter NON. Les raisons sont les suivantes :

 

1.- Des raisons d’indépendance nationale

Jacques Auxiette (PS), le président de la Région Pays-de-la-Loire, explique sans détours l’objectif de cette opération : « le nouvel aéroport permettra de se rapprocher des centres de décisions européens …. Sans avoir à passer par Paris ».

Communiqué du Parti de la démondialisation (Pardem), 16 juin 2016

Le Parti de la démondialisation demande la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire visant à identifier les ordres donnés à la police par le ministère de l’Intérieur, et donc l’Élysée, lors de la manifestation syndicale du 14 juin 2016 à Paris.

Un groupe d’individus, étrangers aux organisations qui appelaient à cette journée de mobilisation est venu perturber une nouvelle fois la manifestation contre le projet de loi El Khomri, convoquée par la CGT, FO, Solidaires, la FSU, l’UNEF, l’UNL, la FIDL. Ils ont cassé des vitrines et des abribus, s’en sont pris violemment aux forces de l’ordre et parfois aux manifestants.

Le 23 juin prochain, les citoyens du Royaume-Uni voteront sur cette question cruciale : leur pays doit-il rester membre de l’Union européenne ? Le référendum sur le Brexit est l’occasion pour les Britanniques de sortir de la prison néolibérale qu’est l’Union européenne (UE) et de reconquérir leur souveraineté nationale.we want our country back

Boutique du Pardem

Bandeau Boutique

Web Analytics