Clicky

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

TousEnsembleLe22mars

Les attaques contre la fonction publique et la SNCF font partie d’un plan beaucoup plus vaste qui vise à poursuivre le démantèlement des acquis du programme du Conseil national de la Résistance mis en œuvre entre 1944 et 1948.

0 Filet 2

28 janvier 2018
 
 
Le 30 janvier 2018, un mouvement de grève est organisé dans tous les EHPAD de France à l’initiative des organisations syndicales. Le Pardem soutient cette grève et appelle à manifester devant les ARS (Agences régionales de Santé) et à Paris à 15h au Ministère du Travail.
Cette mobilisation concerne tous ceux (personnels, familles, citoyens) qui refusent que les personnes âgées, résidentes en EHPAD, ou qui vont l’être à l’avenir, soient maltraitées et subissent les réductions budgétaires qui engendrent des suppressions de postes et la dégradation des conditions de travail des agents.

Le Parti de la démondialisation (Pardem) soutient les manifestations organisées par les organisations syndicales des fonctionnaires le 10 octobre 2017 dans toute la France.

Ses militants seront présents pour défendre le statut des fonctionnaires, leurs missions de services publics , leurs conditions de travail, la revalorisation de leur rémunération, leurs droits à la retraite, à la formation, à la protection sociale. Mais aussi pour le respect que nous devons à leur fonction indispensable à la vie de tous les citoyens. Car un service public maltraité prive les usagers de leurs droits quotidiens, à chaque instant de leur vie, là où ils résident.

Par Jacques NIKONOFF, président du Parti de la démondialisation.

 

Le 23 septembre je manifesterai deux fois :

  • Une première fois contre la guerre, à l’appel du Mouvement de la Paix et de 130 organisations.
  • Une seconde fois contre les ordonnances Macron sur le Code du travail, à l’appel de Jean-Luc Mélenchon et de la France Insoumise.

Publié par Venezuela infos

28 juillet 2017

 Venezuela 4

Transport de machines et de matériel électoraux aux confins du pays. L’Union Européenne a suivi Donald Trump en répétant ses menaces contre le Venezuela s’il maintenait l’élection du 30 juillet. La droite locale a attaqué et détruit plusieurs bureaux de vote et cherche à dissuader par tous les moyens la population d’exercer son droit de vote. Les peuples indigènes voteront directement en tant que communautés organisées pour élire leurs propres députés (au nombre de huit).

Boutique du Pardem

Bandeau Boutique

Web Analytics