En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

 

HomageFidelCastro 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Message du Parti de la démondialisation (Pardem) au peuple Cubain

C'est avec tristesse que nous avons appris le décès du grand révolutionnaire et grand ami des peuples Fidel Castro. Nous, militants du Parti de la Démondialisation (Pardem), tenons à manifester notre soutien et notre sympathie dans le deuil qui frappe le peuple cubain, les peuples de l'Amérique Latine et tous les hommes épris de paix, de liberté et des principes de justice.

Fidel Castro, par sa simplicité, par sa clairvoyance, par son courage a transmis à son peuple une force inestimable qui lui a permis de tenir contre un embargo imposé pendant un demi siècle, par les USA et leurs alliés capitalistes. Cette résistance face aux plus grandes puissances a forcé le respect du peuple cubain par les peuples du monde entier et du peuple français en particulier.

Le Parti de la démondialisation n'oubliera jamais l’exemple internationaliste apportée par le gouvernement et le peuple cubains aux peuples en lutte pour leur indépendance.
 
29 novembre 2016

 

0 Filet 2

Ajouter un commentaire

Liste des participants qui ont commenté cet article

  • Invité - AUPETITGENDRE

    Cet éloge funèbre à propos d'un "héros révolutionnaire" qui s'est accroché plus d'un demi siècle au pouvoir en envoyant un nombre tout de même considérable d'opposants dans des geôles sordides, c'est, me semble-t-il contreproductif. Souhaiteriez-vous, pour appliquer le beau programme que vous proposez (et là je le dis sans ironie), qu'un homme politique, se jugeant lui-même providentiel, nous gouverne jusqu'en 2073 et mette en prison tout ce qui bouge à sa droite comme à sa gauche? Il eut été si simple de reconnaître à la fois le courage, la résistance de l'homme et son autoritarisme, son goût du pouvoir. Il eut été simple de souligner les bienfaits du régime sur le plan social d'une part, la pauvreté démocratique de l'autre...

  • Je ne sais si vous êtes allé a Cuba....visiblement non... Fidel Castro, avec d'autres, a été effectivement un grand révolutionnaire. Ceux de la Sierra Maestra ont sorti le peuple cubain de la misère de la faim, de la dictature sanglante de Batista. Ils ont résisté et résistent encore au blocus américain condamné de nombreuses fois par tous les membres des nations unies (sauf bien entendu les USA et Israel;..). Fidel Castro a toujours été élu. Il est neanmoins toujours facile de donner des leçons de démocratie...Quand a moi je m'en tiens à l'essentiel.

  • Comme beaucoup vous êtes intoxiqué par la propagande US anti-castriste. Malgré 55 ans de blocus, d’attentats,...Cuba est considéré à juste titre comme la référence du Tiers-Monde en matière de droits humains .Cuba est l’un des rares pays à avoir atteint les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), concernant la mortalité infantile et maternelle, l’élimination de l’extrême pauvreté et de la faim , l’éducation primaire pour tous, la réduction de la mortalité infantile. Cuba est un pays au développement humain élevé, dans l’égalité totale Femme-Homme, le congé maternité d’un an partageable entre le père et la mère, la protection infantile, la défense des droits sexuels et reproductifs.Merci Cuba, Longue vie à la Révolution, Vive Cuba Libre,

  • Qu’il est difficile de se satisfaire de la réalité! Pourquoi s’entêter à légitimer des pratiques oligarchiques au nom de réels bienfaits sociaux ? Pourquoi s’empêcher de réclamer à la fois la démocratie directe et le développement humain ? Au nom d’un “globalement positif” ? Je persiste : un homme au pouvoir durant 55 ans, c’est suspect et ses élections successives ne peuvent qu’être le fruit d’une manipulation. Une telle unanimité, ça n’existe pas en politique ou s’obtient par la violence. J. Périchaud s’en tient à “l’essentiel” : Est-ce à dire que l’on peut sacrifier des choses secondaires comme la liberté d’expression? Pour G. Geirnaert, Cuba est considéré comme la référence du Tiers-Monde. Staline l’a été aussi en beaucoup d’endroits… Robespierre aussi, malgré le nombre de Girondins qu’il a raccourcis… On a les modèles qu’on peut… Permettez-moi donc de crier tout à la fois Vive la Révolution cubaine, la démocratie directe et l’électricité… !

Boutique du Pardem

Bandeau Boutique

Web Analytics