En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

CGT

Par Jacques Nikonoff, président du Parti de la démondialisation

Le 2 avril 2018.

Tous ceux qui comptent sur les confédérations syndicales pour défendre leurs intérêts matériels et moraux, particulièrement au moment où le gouvernement a lancé une offensive générale contre ce qu’il reste du modèle social, économique et démocratique issu de la Résistance, fondent un espoir particulier sur la CGT. Née il y a plus d’un siècle, elle a contribué à écrire certaines des pages les plus glorieuses de l’histoire de notre pays. Aujourd’hui encore elle est la première organisation syndicale de salariés tant pour le nombre de ses adhérents et de ses électeurs, que pour son dynamisme. Nul ne peut ignorer son rôle de barrage protecteur face aux offensives néolibérales répétées. Rien ne peut être obtenu de significatif lors des luttes sociales sans son implication active. Pour autant, deux prises de position récentes publiées par la Confédération sont de nature à susciter les plus vives inquiétudes.

Par le Parti de la démondialisation

Le 17 mars 2018

1968

De nombreuses organisations syndicales appellent à une manifestation nationale des cheminots à Paris le jeudi 22 mars et pour les fonctionnaires à une journée de grèves et de manifestations dans toute la France. Ces manifestations doivent encourager le vaste mouvement social qui s’impose, par une convergence allant des agriculteurs aux lycéens et étudiants, en passant par les salariés du public et du privé ainsi que les fonctionnaires, les chômeurs, les usagers des services publics, les retraités.

Le Pardem est solidaire de ces luttes sociales. Ses militants seront présents sur le parcours des manifestations pour distribuer un tract.

Vous aussi diffusez autour de vous le tract du Pardem !

Pour accéder au tract du Pardem concernant la riposte générale à opposer à la politique de l’Union européenne et d’Emmanuel Macron, cliquez ci-dessous :

Tract 22Mars2018 Page 1 Tract 22Mars2018 Page 2

Non à la République en marche arrière !

 0 Filet 2

TousEnsembleLe22mars

Les attaques contre la fonction publique et la SNCF font partie d’un plan beaucoup plus vaste qui vise à poursuivre le démantèlement des acquis du programme du Conseil national de la Résistance mis en œuvre entre 1944 et 1948.

0 Filet 2

Boutique du Pardem

Bandeau Boutique

Web Analytics