Clicky

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

Le 8 mai 2019
La Coordination européenne pour la sortie de l’Union européenne, de l'euro, de l’OTAN et du néolibéralisme a organisé le samedi 13 avril à Rome une conférence intitulée "Quelle stratégie pour la libération". Les intervenants venus d'Espagne, de Grèce, d'Italie, du Royaume-Uni, d'Autriche ont présenté et débattu de la situation dans leurs pays respectifs et des perspectives pour sortir de l'euro et de l'Union européenne.
Deux membres du Parti de la démondialisation sont intervenus sur le mouvement des Gilets jaunes et ses perspectives.

0 Filet 2

Déclaration de la Coordination européenne pour la sortie de l’Union européenne, de l'euro, de l’OTAN et du néolibéralisme sur la crise au Venezuela

 US VZ

 Le 14 avril 2019

Pendant de nombreuses années, le Venezuela a tenté de développer une révolution populaire pour faire face aux processus de privatisation et d’appauvrissement en Amérique latine. C’est un projet respectueux des formes démocratiques, qui a amené les forces progressistes à des victoires électorales, depuis 1990, en dépit des ingérences du pays le plus puissant du monde.

Le problème fondamental des gouvernements successifs des États-Unis avec le Venezuela n’est pas la qualité démocratique du Venezuela, mais la lutte pour le contrôle de ses ressources naturelles et en premier lieu du pétrole dont les réserves, avec celles de l’Arabie saoudite, sont les plus importantes du monde.

MORENO P101 A NICE

Par le Parti de la démondialisation
Le 20 février 2019

Rencontre avec des Italiens soutenant les Gilets jaunes à Nice avec la participation du PARDEM et de GILETS JAUNES de Breil, Cannes, Menton, Nice, etc.

VIDEO 1ère partie :
Pour le pouvoir au peuple, par le peuple, pour le peuple !

 
Le soutien de militants italiens aux Gilets jaunes le 9 février 2019 à Nice. Après avoir participé à la manifestation du samedi, GJ et Italiens se sont retrouvés pour une rencontre débat.  

VIDEO Partie 2
Pour le pouvoir au peuple, par le peuple, pour le peuple, débat avec les Italiens et l’appel de Nice

Dans cette 2e partie, 150 Gilets jaunes lancent un appel à toutes les organisations, associations, forces démocratiques et citoyens : Levons-nous en masse pour exiger l’abandon de la loi anti-casseur de Macron !

 

VIDEO Partie 3
Débat et clôture



Pour signer l’appel de Nice : cliquez ICI

Par le Parti de la démondialisation
Le 12 février 2019


POUR PETITION 2019 02 09 photo reunion 27 140 Ko

150 Gilets jaunes, réunis le 9 février à Nice, lancent un appel à toutes les organisations, associations, forces démocratiques et citoyens : Levons-nous en masse pour exiger l’abandon de la loi anti-casseur de Macron !
Signez l'appel  et partagez : cliquez ICI

"Nous, Gilets jaunes réunis le 9 février à Nice, réaffirmons que nous ne lâchons rien pour nos revendications, pour notre pouvoir d’achat, pour les services publics, pour le droit des travailleurs, salariés, petits patrons, artisans, commerçants, le droit des jeunes, des retraités… de vivre tout simplement.
Nous constatons que le gouvernement Macron-Castaner-Philippe a fait adopter le 5 février dernier une loi anti-casseur qui vise à interdire le droit de manifester. Comme l’indique le député UDI De Courson, « Macron se laisse séduire par la tentation autoritaire », « c’est pure folie », ou encore « On se croit revenu sous le régime de Vichy ».
 Nous pensons qu’il y a urgence pour les libertés démocratiques. Là encore c’est le droit de vivre qui est menacé. 
Aussi, nous appelons toutes les organisations, associations, forces démocratiques et citoyens à se lever en masse pour exiger l’abandon de la loi anti-casseur."

20181120 que hay tras la prolongacion de las sanciones de la Union Europea a Venezuela

Par Joël Perichaud, Secrétaire national à l'inernational du Parti de la démondialisation.

Le 4 février 2019

Federica Mogherini, la cheffe de la « diplomatie européenne » a annoncé l’ingérence directe de l’UE dans les affaires du Venezuela, pays souverain. L’UE va constituer un « groupe de contact international » afin d'aider le faux président autoproclamé, Juan Guaido, à prendre le pouvoir.

D’après Mogherini : « Le groupe de contact se donne 90 jours pour parvenir à un résultat positif (...) les 90 jours sont une limite pour travailler (...) Il n'est pas question de gagner du temps, mais d'accompagner le pays vers des élections (...) et l'Union européenne se réserve la possibilité d'imposer de nouvelles sanctions ciblées contre des personnalités vénézuéliennes qui font obstacle au processus ». Une menace non voilée...

Boutique du Pardem

Bandeau Boutique

Web Analytics