Clicky

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

armée tour eiffel

Par Joël Perichaud, secrétaire national du Parti de la démondialisation chargé des relations internationales

Le 20 mars 2019


Déboussolée, dépassée, aux abois face aux demandes légitimes des français qui n’en peuvent plus, la macronie panique. Ses manoeuvres de diversions (Grand débat, « urgence » climatique, etc.) ne faisant pas recette, la macronie honnie passe au stade supérieur. Ses limitations à la démocratie (loi sur les « fake news », loi anti-casseur, l’interdiction de manifester), sa répression par les véhicules et les armes de guerre (VBR, LBD 40, grenades GLI-F4, drones, etc.) n’impressionnent pas les Gilets jaunes qui luttent pour vivre dignement de leur travail et pour la démocratie.

Alors la macronie a peur. Peur du peuple de France et en remet « une couche » pour se protéger : L’opération Sentinelle, jusqu'à aujourd’hui, exclusivement dédiée à la lutte anti-terroriste va être détournée de sa mission afin de remplacer les CRS pour garder les lieux de pouvoir et des bâtiments officiels le samedi.

Le déploiement de militaires sur le territoire national pour assurer des opérations internes de maintien de l’ordre public est totalement inédit. Cet engagement des forces militaires armées à l’intérieur de nos propres frontières pose la question de la légalité d’une telle décision et démontre, s’il en était encore besoin, que la macronie et les forces néolibérales qu’elle représente sont prêtes à tout pour conserver leur pouvoir et leurs privilèges.

Ceux qui n’avaient pas compris pourquoi les pouvoirs et les partis, de droite et de gauche, voulaient qu’une armée de métier remplace une armée du peuple devraient se réveiller...la dictature macronienne avance à grand pas !

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire sur cet article.

Boutique du Pardem

Bandeau Boutique

Web Analytics