En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Imprimer
Catégorie parente: PARDEM
Catégorie : Actualité

maduro drapeau

Par Joël Perichaud, Secrétaire national à l'international du Parti de la démondialisation.

Le 5 février 2019

La population mourant de faim fuirait le Venezuela par milliers, le Président Maduro serait illégitime, les rues de Caracas seraient à feu et à sang, les Vénézuéliens se battraient pour la liberté et la démocratie, il y aurait un nouveau (jeune, beau et bon) Président (Juan Guaidó, inconnu de la grande majorité des Vénézuéliens), il aurait formé un nouveau gouvernement, il faudrait le soutenir et intervenir (pour raison « humanitaire » bien sûr) d’urgence au Venezuela, etc.
Comme nous l’avons fait à diverses reprises, le Pardem (Parti de la démondialisation) apporte son soutien au peuple du Venezuela. Quoi que l’on puisse penser de la politique du gouvernement de Nicolas Maduro, celui-ci est le président, légitimement élu, du Venezuela. Les donneurs de leçons en démocratie devraient plutôt s’insurger contre le coup d’Etat tenté par l’illégitime Juan Guaido. Ils devraient aussi, sans états d’âme, s’insurger et protester vigoureusement contre les ingérences impérialistes des USA, du Groupe de Lima, de l’Union européenne et de Macron.
L’indépendance et la souveraineté des peuples ne peuvent être à géométrie variable et dépendre du bon désir des néolibéraux et des « bien-pensants » de tous poils.
Afin de juger de la situation à Caracas, voici une information qui nous est parvenue, en complète contradiction avec les « informations » de la presse française aux ordres.

Réseau de communication du Mercosur
Information depuis le Venezuela : Rosa Raydan
Pour l’instant, nous allons bien. Dans l’incertitude, bien entendu, mais en général tout semble normal. les gens au travail, les enfants à l’école…
Le conflit est géopolitique et vient de l’extérieur. La reconnaissance par les autres pays mais, avant tout, l’issue du bras de fer qui vient de s’engager nous permettra de savoir comment la situation va évoluer.
Le Président qui vient de s’auto-proclamer est un parfait inconnu qui n’a pratiquement jamais parlé en public. Absolument personne ne le connaît. C'est un leader de façade. En réalité, après s’être autoproclamé, il est parti se réfugier à l’ambassade de Colombie, dont, à ma connaissance, il n’est pas ressorti. On ne sait rien de lui ni, de sa trajectoire politique.
il y a eu quelques foyers de violence dans les quartiers populaires, fomentés par des criminels et non pas par les habitants de ces quartiers. De fait, dans la plupart des quartiers, les habitants ont réussi à virer ces délinquants mais, à d'autres endroits, ils ont commis des destructions, des pillages et provoqué des incendies. Les forces armées restent à cent pour cent loyales à Nicolas Maduro.
Toutefois, pour la première fois et ce, grâce au soutien des Américains, les putchistes bénéficient d’un scénario hautement favorable. Le risque d’explosion repose maintenant sur l’expulsion ou non des diplomates américains. Or, ces derniers ont déclaré qu’ils ne partiraient pas.
La majorité des leaders de l’opposition rejette publiquement Guaido. Même Henrique Capriles a fait part hier, dans un tweet, de son opposition à la situation actuelle.
C’est un nouveau modèle de coup d’Etat d’imposer un leader non seulement inconnu mais également invisible…
Caracas, le 24/1/2019

Vive l’indépendance et la souveraineté du peuple Vénézuélien !

 

Ajouter un commentaire

Liste des participants qui ont commenté cet article

  • Invité - guéret

    Le coup de force qui est mis en place contre Maduro et son peuple vient des USA, Trump est derrière ce coup là car il a importé beaucoup de pétrole du Venezuela et ne veut pas le payer, le problème est là, il faudrait mettre la préssion sur Trump pour qu'il paie ça dette, ce n'est pas facile à faire pour autant.

Propulsé par Komento
Web Analytics